Comment bien couper son fromage ?

14/05/2019

 

La coupe du fromage est toujours une étape délicate; on ne sait jamais quelle technique adopter. 

Du coup, on a décidé de vous éclairer sur ce sujet.

Tout d’abord, il faut bien choisir son couteau. La règle d’or quand on sert un plateau de fromages c’est de prévoir plusieurs couteaux: cela permet de ne pas mélanger les saveurs ou les textures et de profiter pleinement de la dégustation de chaque fromage. 

Votre couteau ne doit surtout pas être denté; selon les fromages, il est également préférable d’opter pour une grande lame incurvée qui permettra une coupe plus facile. Pour les fromages à pâte dure, vous pouvez opter pour un couteau à lame courte et pointue, celle-ci permettra une découpe plus précise. 

 

Pour le reste, tout dépend de la forme du fromage. 

Les fromages ronds: 

Selles-sur-cher, Camembert, Reblochon…

Les fromages ronds sont sûrement les plus faciles à découper: il s’agit de les couper à partir du centre puis vers le bord en parts égales, comme des parts de gâteau.

Les fromages à formes spéciales, comme le Coeur de Neufchâtel ou le Coeur de Bray, qui tiennent leurs noms de leur forme de coeur, se découpent de la même manière. 

Les fromages carrés:

Maroilles, Carré de Liège, Carré de Bray…

Découpez d’abord le fromage en diagonale pour obtenir deux parts égales, puis découpez chaque part en deux, jusqu’à obtenir le nombre de morceaux désiré.


Les fromages en forme de pyramide:   

Pouligny-Saint-Pierre, Valençay… 

Pour une bonne découpe, il faut couper le fromage de son centre à son extrémité dans toute sa hauteur en tranches fines. 


Les fromages de forme cylindrique:

Sainte-Maure de Touraine…

Après avoir retiré les entames, il suffit de couper des tranches parallèles dans la largeur de la bûche. Si le fromage possède une paille, retirez-la, la coupe sera plus facile!

Les parts pointues: 

Brie de Melun, Saint-Nectaire, Tomme de chèvre…

Le mieux est d’éviter de couper la pointe de la part. Il faut couper les morceaux en quinconce jusqu’à la moitié de la part, puis couper des portions dans le sens de la longueur pour que chacun ait un peu de talon. 

Les tranches de meule:

Abondance, Emmental, Comté… 

Dans un premier temps, il faut couper les parts dans le sens de la largeur, pour qu’il y ait de la croûte aux deux extrémités de la part. 

Ensuite, lorsque l’on s’approche du talon, il faut changer de sens et couper les parts dans le sens de la longueur, pour obtenir des morceaux égaux. 

Les fromages à pâtes persillées: 

Bleu d’Auvergne, Roquefort, Fourme d’Ambert…

Le but de cette découpe est d’obtenir des parts avec autant de persillage possible.

 Il faut donc partir du centre de la part et faire une découpe en éventail pour que chacun puisse profiter de la saveur du fromage. 

Les fromages coulants: 

Mont d’or… 

Il faut retirer délicatement la croûte et le déguster avec une cuillère!

Les fromages à pâte très dure:

Mimolette, Parmesan…

Il est très compliqué de découper les fromages à pâte très dure. Il est donc possible de les briser ou de les découper en copeaux, à l’aide d’un économe par exemple. 

Vous êtes maintenant expert dans la découpe de fromages ! 

Bonne dégustation !